La voiture électrique a-t-elle un avenir ?

voiture électrique

Les premiers prototypes de voitures électriques ont été dévoilés il y a des décennies, et déjà les constructeurs étaient ambitieux pour ce qui doit encore venir révolutionner le transport individuel. Or nous sommes en 2015 et la révolution annoncée n’a toujours pas eu lieu, c’est pourquoi on peut se demander si la voiture électrique n’est pas une utopie, et si elle a vraiment un avenir.

10 650 voitures électriques ont été vendues en France en 2014, soit une augmentation de plus de 20% par rapport à l’année précédente, avec un record établi en décembre. La Renault Zoé domine clairement les ventes dans l’Hexagone, suivie de sa « soeur » la Nissan Leaf qui est d’ailleurs la voiture électrique la plus vendue dans le monde avec plus de 150 000 exemplaires écoulés. Viennent ensuite la Bluecar de Bolloré et la Smart Fortwo.
On note ainsi une accélération du nombre d’immatriculations de voitures 100% électriques, qui est un marché sur lequel les compagnies françaises comptent pour accroître leur présence internationale dans les années à venir. La plupart des constructeurs semble croire en ce marché puisqu’ils ont désormais presque tous leur modèle électrique : BMW i3, VW eUp et eGolf, Kia Soul EV, Peugeot iOn.
 
On ne voudrait pas casser le moral et l’enthousiasme des constructeurs, mais les parts de marché des voitures électriques sont toujours inférieures à 1%, puisqu’il se vend un peu moins de 1 000 voitures électriques en moyenne chaque mois en France, contre 155 000 modèles classiques. Pour l’heure, le seul succès commercial au niveau mondial est la Nissan Leaf – et admettons que les résultats de la Renault Zoé et de la Twizy sont encourageants.
Toutefois, il reste un gros caillou dans les chaussures des constructeurs concernant leurs modèles électriques : Les gens ne sont pas encore prêts à passer à l’électrique ! On dit qu’elles sont chères, que l’autonomie de batterie n’est pas satisfaisante, qu’il est fastidieux de les charger, qu’elles sont moins puissantes… mais les faits sont têtus. En effet, il faut déduire le bonus écologique offert par l’Etat du prix des voitures électriques, en plus du coût énergétique quasiment nul, à comparer avec le prix d’un plein d’essence. L’autonomie de la batterie s’améliore de modèles en modèles et est autour de 180 km, soit bien plus que la moyenne des déplacements quotidiens moyens des français. Les voitures électriques sont rechargeables depuis chez soi, que l’on vive en maison ou en appartement, ce qui est on ne peut plus pratique. Sans parler de Tesla qui propose des batteries offrant trois fois plus d’autonomie et se chargeant encore plus vite que ses modèles concurrents. Par ailleurs, la firme Californienne a mis en libre-service tous ses brevets pour que les autres constructeurs puissent librement s’en inspirer et permettre l’expansion des voitures électriques dans le monde.
Certes, la voiture électrique présente certains désagréments comparée aux modèles classiques. Cependant, avoir cette vision est voir le verre à moitié vide, car elle offre beaucoup d’avantages – sans mentionner ceux sur l’environnement, et donc la santé. Outre les performances des voitures électriques et des batteries, les constructeurs auront donc beaucoup de travail en marketing pour convaincre les consommateurs de tout ce qu’un véhicule 100% électrique a à apporter.

A propos de l'auteur

Matthieu Roux

Blogueur Auto depuis 2009 !
Monautonews.com est le blog que j’ai créé afin de partager ma passion de l’automobile au plus grand nombre. Depuis 2009, j’ai fait évoluer ce site en fonction de ce que j’aurai voulu voir sur le net et que je ne trouvai pas. J’ai également la chance d’avoir accès au parc presse de certaines grandes marques afin de faire des essais des dernières nouveautés qu’elles proposent.

Laissez un commentaire